top of page

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom

Algues Laminaria Digitata photogravés - 2022

 

L’île de Stagadon est minuscule, elle n’abrite qu’une seule maison, mise à disposition pour quelques jours à des étudiants, des séminaires, des retraites, des résidences, ... Aussi, par ces nombreux groupes de passages pour un court laps de temps, le paysage de l’île est inconstant et perpétuellement marqué des fabrications et traces de ces groupes de personnes. J’ai souhaité dresser un parallèle entre ces traces faite par l’homme et les algues qui permettent de maintenir des récifs, des dunes sous-marines, qui modifient les courants, l’érosion de l’île et donc également son paysage. Elle est littéralement sculptée en partie par ses occupants et ces «haies» d’algues.
   Il m’est donc venu l’idée d’apposer sur les algues les photos de cette résidence, comme des photos de vacances. C’est donc, comme des photos de vacances, que je les projette dans l’espace avec un carrousel à diapositives. L’appareil émet une forte chaleur, il est ventilé, aussi ces conditions d’expositions assèchent et altèrent la couleur et la texture des algues. Ainsi, les visiteurs de l’espace d’exposition deviennent également les visiteurs de l’île ; et le temps passant, le paysage photographique change progressivement. 
   C’est en réalité une manière de mettre en lumière l’incroyablement fort impact que peut avoir le réchauffement climatique sur des endroits comme ceux-ci, des souvenirs de vacances doux-amer.

image photo algue laminaria digitata stagadon ouessant résidence eesab nicholas floc'h gravure art
bottom of page